Nos astuces pour adopter une alimentation saine

Mars était le mois de la nutrition  ! Le Club Moving Nice vous invite à rejoindre le mouvement et à vous questionner sur vos habitudes alimentaires, dans le cadre d’une pratique sportive. Le tout est de bien connaître votre organisme pour détecter ses besoins et envies. Avez-vous réellement faim ? Les produits choisis équilibrent-ils votre assiette ? Les protéines sont-elles variées ? Gardez en tête que manger ne doit, en aucun cas, devenir une contrainte. Des petites astuces simples et faciles à adopter existent. En tant que sportif.ve, elles seront bénéfiques pour votre santé morale et physique ! Alors, faites-vous plaisir sans vous priver tout en mangeant équilibré !

Préférez les produits frais

Vous n’avez pas le temps et qui plus est, vous n’aimez pas cuisiner. Vous dites que vous n’êtes pas doué.e et que le « tout fait » est pratique et vous a dépanné plus d’une fois. Mais sur le chemin du rééquilibre de votre alimentation, sélectionner et consommer des produits frais doit devenir l’une de vos priorités. Manger des produits non transformés permet de bénéficier de tous les bienfaits des fruits et des légumes : les vitamines et antioxydants, notamment. En plus de protéger le corps des radicaux libres, ces éléments naturels évitent la consommation d’additifs : colorants, conservateurs, exhausteurs et produits chimiques dont le corps n’a pas besoin. Bannir les produits industriels, c’est éviter à votre organisme, un danger supplémentaire telle que l’intoxication alimentaire. Laver une salade ne vous prendra que 20 secondes ! Elle aura meilleur goût et sera conservée une semaine. En consommant des produits frais, vous mangez plus sain, moins cher et très souvent local ! Vous pouvez également choisir la provenance des aliments et réduire, à votre échelle, la pollution engendrée par le transports. Une fois les produits frais sélectionnés, il ne vous reste plus qu’à les cuisiner. Profitez-en pour faire le plein de bonnes graisses. Les huiles végétales vous permettent d’éliminer les acides gras : huile de lin, huile de colza et huile de noix. Mais le plus important reste l’équilibre de votre assiette : vous pouvez la composer avec un tiers de produits céréaliers et féculents et un tiers de protéines végétales ou animales. Veillez également à ce que la quantité d’accompagnement soit supérieure à celle du produit animal.

Variez les plaisirs sans vous priver

Équilibrer son assiette, d’accord, mais comment s’y prendre concrètement ? Il existe deux catégories de protéines : les protéines végétales (soja, lentilles, pois, etc.) et les protéines animales (viande et poisson). L’objectif est de varier les plaisirs pour manger le plus de protéines possibles. Cependant, les besoins en protéines diffèrent en fonction de l’âge, du sexe et du quotidien de l’individu. On estime, pour un individu de type sédentaire un besoin qui vacille entre 1,3 et 1,5g de protéines par kg de poids corporel. Alors que pour une personne sportive, ce besoin réside entre 1,5 et 2,5g de protéines par kg de poids corporel. C’est pourquoi, il est nécessaire d’alterner viande/poisson et de manger de tout, en quantité modérée. Pour s’assurer de respecter ce taux, il est important de corriger les assaisonnements : vous pouvez commencer par limiter le sel, il donne du goût mais c’est le premier traître de la diététique. Ensuite, il suffit de choisir les bons modes de cuisson : certaines cuissons sont plus adaptées que d’autres. Pour ce faire, préférez les cuissons vapeur. C’est pratique et ça vous permet de conserver les qualités nutritionnelles des aliments préparés. Vous ne pouvez pas vous passer de dessert ? Pas de panique, nous n’aurez pas à le faire ! Une touche sucrée n’est pas incompatible avec une alimentation saine. Vous pouvez terminer votre repas avec un yaourt nature ou un fruit riche en fibres solubles. Ils confèrent la satiété et peuvent se consommer pendant une collation au cours de la journée. Alors, heureux.se ? 

Cuisinez « maison » et partagez vos propres plats

« Manger » ne doit pas rimer avec « contraintes » et « difficultés ». Bien au contraire, « cuisiner maison », doit être une source de plaisir, de détente. Et qui plus est, cela fait du bien à la santé physique et morale. Vous vous dites que vous avez pris la résolution plus d’une fois mais que vous n’avez jamais réussi à vous y tenir. Mais pour adapter son alimentation, il faut savoir dévier la facilité de se dire : « je n’ai pas les ingrédients nécessaires », « je ne sais pas quoi faire à manger », « je n’en ai pas les capacités », « je n’ai ni le temps, ni l’envie de cuisiner. ». Ne vous faites pas une montagne du « bien manger ». Au même titre que le sport, cuisiner doit être vu comme une activité, une opportunité de se dépasser et d’être fièr.e de soi. Par exemple, ayez toujours dans vos placards des tomates, de la salade, des lentilles, un concombre et du maïs pour pouvoir préparer des salades nourrissantes et équilibrées pour les fois où « vous n’aurez pas envie ». Vous pouvez faire des choses simples avec peu d’ingrédients, le tout restant appétissant. Pour garantir une explosion de saveurs dès la première bouchée, sélectionnez des produits qui vous donnent envie. Impliquez-y votre goût et votre odorat, laissez-vous guider par votre esprit. Soyez créatif.ve ! Cuisiner vous semblera être un jeu d’enfant. Vous pourrez faire profiter vos proches de vos talents de cuisinièr.e. N’ayez pas peur de demander conseils et de partager vos succès comme vos échecs, pour pouvoir progresser sur le chemin d’une alimentation plus saine.

Écoutez votre corps

Rien de mieux que d’être accompagné par un professionnel ! Pour s’entrainer en toute confiance et voir ses efforts récompensés rapidement, le suivi d’un coach est recommandé. Vous pouvez ainsi être conseillé et encadré si vous êtes débutant ou si vous souhaitez tout simplement un œil expert sur votre programme sportif. Au Club Moving Nice, vous bénéficiez de conseils de coachs diplômés pour aller au bout de vos objectifs. Une opportunité à saisir en s’inscrivant dès la réouverture du club ! Oui, il est totalement possible d’éviter les excès sans renoncer au plaisir. Il suffit d’écouter votre corps ou plus précisément, il suffit de savoir reconnaître la faim physiologique (le besoin de manger) et la faim psychologique (l’envie de manger). Et c’est sur ce mécanisme de protection contre les émotions incontrôlables, qu’il est nécessaire de se focaliser. Pour changer durablement votre comportement alimentaire, il faut manger de manière « juste », sans excès ni frustration. L’expression « avoir les yeux plus gros que le ventre » illustre parfaitement ce sentiment. Il est important de modérer la quantité du repas, tout autant que sa durée. Cela permet de ne pas dépasser ses besoins caloriques par repas. Il faut à votre corps entre 20 et 30 minutes pour atteindre la satiété. Arrivé à ce stade, il ne vous reste qu’à identifier son seuil de rassasiement. Pour réguler votre appétit et être en meilleure forme, il vous faut bien répartir les aliments au cours de la journée, quitte à faire une collation avec un encas léger. Il faut également vous assurer de bien mastiquer et éviter par conséquent, des désagréments telles que les crampes d’estomac. Prenez soin de votre écosystème intestinal, il sera votre premier allié ! Pour parfaire votre rééquilibre alimentaire, il est essentiel de remettre votre corps en action : il est recommandé d’avoir 20 minutes d’activité sportive par jour au moins 5 fois par semaine. Pour cela, il vous suffit de reprendre vos bonnes habitudes avant et post-confinement. Le Club Moving Nice suit et encourage vos efforts. De nombreux tutos menés par des coachs expérimentés du Club sont à votre disposition sur nos réseaux sociaux, en attendant la réouverture.

Pour tenir ces bonnes résolutions sur le long terme et obtenir les résultats attendus, il est nécessaire de modifier son alimentation progressivement. Pour maximiser vos chances de réussite, Le Club Moving Nice vous accompagne en vous assurant un suivi nutritionnel et sportif ! Pour en savoir plus sur nos prestations, contactez notre équipe commerciale.

arrow-top